Résumons la Z machine

Publié le par Petit Tom


Comme promis j'ai essayé de faire un résumé global sur cette histoire de Z machine qui pourrait bien changer le monde radicalement....

Je dois tout à Jean Pierre Petit (www.jpp-petit.com) car je n'ai fait que du copier/coller/couper et petites modifications. En effet il est le seul scientifique a avoir réagi publiquement sur son site et d'autres sites (agoravox et epochtimes) afin de rendre la découverte accessible aux non initiés. Manifestement ce ne fut pas suffisant car tout le monde ne visite pas son site pourtant riche en illustrations vulgarisatrices. Ce n'est pas long et reprend les grandes lignes. C'est parti.

La recherche de l'obtention de forte pressions, densité, température, obtenues en comprimant un plasma ne date pas d'hier. Les machines testées à Sandia ont toujours été présentées "comme des sources de rayons X" pour tester la résistance des ogives nucléaires, face à des systèmes antimissiles. Les chercheurs de Sandia ne savent pas comment leur machine a pu établir ce nouveau record.

La Z-machine est basée sur un système de condensateurs, qui se mettent en charge en une minute. L'énergie est alors délivrée en 100 nanosecondes ( un dixième de microseconde ) avec une puissance de 50 térawatst et une intensité électrique de 18 millions d'ampères. L'impulsion est envoyée sur un système de fils (la Z-machine est constituée par un objet en forme de cage à oiseaux, avec une centaine de fins barreaux métalliques disposés selon un cylindre de quelques centimètres de diamètre) qui se transforme en plasma, lequel implose selon l'axe en constituant ce qu'on appelle une machine " Z pinch ".

Le champ magnétique créé entraîne la convergence de ces éléments vers l'axe du système en donnant un fin cordon de plasma d'un millimètre et demi de diamètre.

Un plasma est un état différent où les particules sont électriquement chargées. On a coutume de parler de quatrième état de la matière, vis à vis des états solide, liquide et gazeux. Un plasma se crée lorsque la température est assez élevée pour arracher les électrons des atomes et que tous les composants présents sont alors électriquement chargés. Un tube fluorescent est un exemple de plasma confiné dans une enceinte en verre.

Le courant injecté dans ce système, fort simple, se monte à vingt millions d'ampères.

Tout émerge du papier paru le 24 février 2006 dans Physical Review Letters, qui essaie de comprendre comment ces températures sont atteintes.

 

Une des causes possibles réside probablement dans le remplacement des tiges de tungstène par des tiges d'acier, selon un diamètre plus grand, ce qui permet aux ions du plasma de cheminer à plus grande vitesse, donc d'atteindre des températures plus élevées. Ce nouveau système ( nested array ) avec deux ensembles de fils disposés selon une surface cylindrique, disposés de manière concentrique, assure une meilleure efficacité à cette " Z pinch machine " ( où un plasma est conventré selon l'axe OZ du système ).

L'article indique comment la température put être déduite de l'analyse des spectres émis par l'acier inox. Il s'agit donc d'un résultat fiable et non d'un artefact.

Publié dans sciences

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article