Grands principes bioclimatiques

Publié le par Thomas Pelletier

1. Orientation

Les pièces occupées en permanence sont orientées plus ou moins 25° sud. Les chambres sont orientées sud-est pour bénéficier des apports solaires le matin et garder leur fraîcheur en fin de journée. La cuisine sera plutôt située au sud ouest, voire même au nord pour éviter les surchauffes dues à la préparation des plats.


2. Forme

L'enveloppe du bâtiment doit être la plus compacte possible pour limiter les déperditions thermiques. Le principe est de minimiser les surfaces en contact avec l'extérieur.


3. Inertie thermique

L’inertie thermique (ou la masse thermique) correspond à la capacité de stockage thermique d’un habitat: capacité à emmagasiner de la chaleur en hiver ou de la fraîcheur en été. Les constructions à forte inertie permettent à l'habitat de se réchauffer ou se refroidir très lentement.

Les matériaux dotés d'une forte inertie thermique, accumulent la chaleur reçue pendant la journée et la restituent la nuit. Ils permettent ainsi une régulation naturelle de la température.


4. L'isolation

On trouvera dans la maison climatique une isolation intelligente. Une bonne isolation peut apporter dans une maison chauffée à 15°, un degré de confort thermique équivalent à celui d'une maison chauffée à 25°.


5. Matériaux

Les matériaux utilisés sont respirants (non étanches). Ils assurent la régulation de l'humidité tout en assurant une meilleure régulation thermique.


6. Zones tampons isolantes

Des zones tampons aménagées sous forme d'espaces peu ou non chauffés (garage, cellier) du côté Nord se comportent comme une isolation thermique et diminuent les pertes de chaleur. On peut aussi aménager une serre au sud.


7. Vitrage

Les fenêtres apportent à la fois chaleur et lumière et permettent d'accumuler directement et très simplement la chaleur en hiver. Leur disposition est étudiée en fonction de l'orientation et des pièces de façon à jouer à la fois avec l'éclairage naturel, la chaleur et la fraîcheur.

Ces ouvertures sont complétées (toujours à l'extérieur) par des protections mobiles : stores, volets, fixes : avancées de toitures pour se protéger de l'apport de chaleur et de lumière en été.

Avec l'utilisation de vitrages performants, les déperditions de chaleur, par rapport à un double vitrage standard, sont réduites de plus de 30 %.


8. Environnement

La végétation environnant la maison influence judicieusement le confort bioclimatique de l'habitation. Les plantations de haies ou une rangée d'arbres protégent des vents dominants d'hiver mais aussi de l'excès d'ensoleillement l'été. Les arbres à feuilles caduques offrent en été de l'ombrage bienvenu et limitent les vents d'hiver. La présence d'eau crée des microclimats qui régulent les variations de températures dans la journée.


Source : Init-environnement
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article