Nouvelle percée de Sandia

Publié le par Thomas Pelletier

La Z-machine sera-t-elle la clé de la technologie de la fusion contrôlée dans un avenir proche ? Une coopération du laboratoire Américain Sandia à Albuquerque et du laboratoire Russe HCEI à  Tomsk  explore cette possibilité. Un dispositif électrique permettrait de fournir, toutes les 10 secondes, des décharges suffisamment puissantes pour maintenir le processus de fusion 

Le type de décharge que le Linear Transformer Driver, ou LTD, permet d’obtenir toutes les dix secondes serait alors le moyen de faire fusionner des capsules d’hydrogène à un rythme suffisant avec la Z-machine pour enfin réaliser un réacteur à fusion crédible. 

Le circuit testé, qualifié de révolutionnaire, a déjà été capable de produire des décharges toutes les 10,2 secondes plus de 11 000 fois sans aucun problème. En fait, son rôle est analogue à celui des bougies dans un moteur à explosion. Celui-ci est formé de 20 dispositifs montés en parallèle et formant un anneau. C’est sous une forme plus puissante qu’il serait théoriquement possible de changer la Z-machine en un véritable réacteur à fusion contrôlée.

Gerry Yonas, le Vice président du laboratoire Sandia et l’ancien directeur du groupe travaillant sur la Z-machine, est enthousiaste. Selon lui, les résultats déjà obtenus sont une réussite extraordinaire. Une révolution dans la production d’énergie mondiale pourrait bien se produire dans moins de 20 ans.

On devrait en savoir plus sur les résultats de ces expériences avec le LTD lors du prochain symposium IEEE sur la fusion contrôlée en Juin 2007 à Albuquerque.

article original : futura science

Publié dans sciences

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article